L'homme stupide n'apprend pas de ses erreurs. L'homme sage apprend de ses erreurs. L'homme encore plus sage apprend des erreurs des autres.” Confucius

 

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on ose pas, c'est parce que l'on ose pas que c'est difficile.” Sénèque

 

"On ne leur avait pas dit que c'était impossible. Alors ils l'ont fait." Mark Twain

 

Plaisir de la médaille ? Plaisir d'être le plus fort ? Plaisir de battre les autres, de se battre ? Plaisir d'être sous les feux de la rampe ? Plaisir d'avoir quelque chose de fabuleux à raconter aux autres ?

 

En tant qu'entraîneur et que parent, doit-on les favoriser ? Peuvent-ils constituer les objectifs d'une saison ?

Et en tant que coureur ? Plaisir de se sentir exister ?

 

Plaisir de la glisse ? Plaisir de l'action techniquement juste ? Plaisir d'avoir su bien répartir son effort, de n'avoir pas calé en route ? De se sentir compétent mais sans « se la raconter » ?

Plaisir de se sentir progresser ? Plaisir de comprendre ? Plaisir de partager un événement avec d'autres ? Plaisir d'avoir réalisé une course tactique ?

Plaisir d'aider les autres, de participer à l'organisation d'un événement ?

 

Pour progresser, aller un peu plus loin dans les apprentissages, questionner sa technique, son fartage, mieux se connaître … ne doit-on pas aller au « bout de soi », se « donner » ? D'ailleurs n'est-il pas plaisant de se « donner » ?

 

Seulement des fois il fait froid, on est fatigué, les copains ne viennent pas à l'entraînement, à la course, pas envie … mais une fois sur les skis ça va mieux.

 

Et puis qu'apprend-on en ski de fond ? Des techniques ? Le goût de l'effort ? Savoir comment apprendre voire comment « inventer » des techniques ? Savoir parfois accepter l'avis des autres, parfois donner le mien pour les aider à progresser ? S'investir pour faire bouger les choses ? ...

 

A vous de choisir … et chaussez les skis !

Retour à l'accueil