FARTAGE DE RETENUE

Compromis entre une bonne poussée (donc une bonne accroche) et une bonne glisse. On perd toutefois plus de temps en montée avec des skis mal fartés qu'on en gagne en descente.

Fart (poussette) : neige fraiche ou poudreuse, froid sec, pas de possibilité de faire des boules de neige.

Klister : neiges transformées, gelées ou nouvelles, humide, possibilité de faire des boules de neige.

Skier à la gratte: en cas de neige tombante ou fraiche (plutôt autour de 0°), gratter la zone de fart avec du papier de verre 80.

 Fart / klister trop chaud pour la température de la neige : le fart givre et les skis bottent (accrochent de la neige).

Fart / klister trop froid / couche trop mince / zone de fartage trop courte : les skis n'accrochent pas.


Zone de fart: talon de la fixation jusqu'à 65 à 70 cm. devant la fixation. Test du papier pour déterminer cette zone : se mettre debout sur ses 2 skis de fond, faire glisser une feuille sous les skis, marquer l'endroit où la feuille rencontre une résistance. Poncer avec du papier abrasif 100 dans les 2 directions (attention de ne pas arrondir les carres). Poncer avant chaque compétition (pour les adultes) après avoir préparé la zone de glisse (pour ne pas mettre du fart sur la zone de retenue). Protéger la zone de glisse avec du scotch de peintreApplication du fart : privilégier la zone d'environ 10 cm. devant la fixation. 

 

FART (POUSSETTE)


Fer différent de celui utilisé pour le fart de glisse : un liège par couleur / “poncer” le fart sans trop de pression / 1° couches à l'intérieur, dernières à l'extérieur / laisser les skis s'adapter au froid 10' / un fart refroidi (frigo ou neige) est plus facile à étaler / Un fart chaud laisse des couches plus épaisses qu'un fart froid (donc moins de couches) / tester sur une longue distance (600 m.) en condition 0° notamment.

1 – Base: Surtout pour les adultes et longues distances. L’objectif est de mieux faire tenir le fart du jour. Fart de base vert très froid (possibilité de mettre du bleu si la neige est moins abrasive, fraîche, froide, à grains fins).

Appliquer au fer (110°) / laisser refroidir / “poncer” avec un liège / mettre un fart intermédiaire / passer le fer sans appuyer pour ne pas mélanger les 2 farts / laisser refroidir / léger ponçage / skis à refroidir dehors avant de mettre le fart du jour.

2 – Fart du jour: En fonction de la température, du taux d'humidité, de la granulation. De 4 à 10 couches en escalier selon

la cambrure et la rigidité du ski (plus de fart pour une grosse cambrure ou une forte rigidité). Il vaut mieux faire plus de couches minces plutôt que des grosse tartines. Passage du liège (faire chauffer le fart en aller-retours puis finir par quelques passages dans le sens de la glisse) + vider la rainure à chaque couche pour obtenir une surface régulière et lisseafin d'éviter le givrage.

Poussette normale : neige fraiche. Super : neige mouillée. Extra : froid sec, neige dure et gelée (abrasive).

 Farts froids : poncer avec moins de pression. Une légère structure augmente l'accroche. Neiges anciennes à cristaux fins : farter avec un fart légèrement + chaud. Courses : possibilité de mettre du fart légèrement fluoré (LF) en conditions humides. Fart hautement fluoré (HF) et poudre Cera réservés au haut niveau (très chers et non écologiques).

3 – Tests: Skis qui reculent : mettre une couche + épaisse ou un fart plus chaud. Quand on y est presque, il vaut mieux ajouter une couche que mettre plus chaud.

Skis qui bottent (amoncellement de neige ou de glace, souvent avec une nouvelle neige transformée) : signe de givrage. Gratter et enlever le fart / mettre un fart plus froid.

Skis glissants (en montée) et lents (en descente), souvent avec une neige à gros grains : mince couche de glace pratiquement invisible (points blancs dans la zone de poussée).

 

KLISTER


Appliquer plutôt à l'intérieur, à la température de la pièce unesurface régulière et lisse. Plus le klister est chaud, plus il est facile à travailler. Poser le fart en arêtes de poisson. Etaler en aller-retours avec la paume coté pouce puis finir par quelques passages dans le sens de la glisse. Nettoyer les mains avec de la crème Nivéa.

1 – Base: Adultes et longues distances. Pour les enfants on peut mettre un fart intermédiaire. Tient mieux le fart du jour.

Au fer, fine couche uniforme, ni sur les carres, ni dans la rainure 110° / laisser refroidir / fart intermédiaire (-4/+1 violet ou 0/-15 bleu …) en arrêtes de poisson puis au pouce / klister du jour.

2 – Klister du jour: Le klister du jour doit être + épais que la base. Couche mixte : appliquer en alternance les 2 klister et étaler tout ensemble. Un ajout de Silver permet de réduire le givrage et empêche les branches et épines de coller.

3 – Tests: Attention de ne pas sortir des traces (surtout en condition 0°) : givrage instantané.

Peau d'orange : après le test, des petits trous dans la surface du klister (cristaux de neige qui pénètrent et se dégagent). Si on veut rajouter un klister après le test, il faut enlever l'humidité (pistolet thermique ou main sinon consistance grisâtre comme du chewing-gum).

 

 

CONDITIONS 0°


Délicates. Température de l'air à 0°. Neige tombante, nouvelle et changeante généralement humide (si il y a déjà eu plusieurs cycles gel / regel, la consistance de la neige ne change plus aussi rapidement). Pistes miroitantes après usage. Mettre un fart tendre (chaud) : les klister mous sont vulnérables au givrage. Quand la neige est un peu plus transformées, sans eau, mettre du klister.

Possibilité de laisser les chevrons du klister légèrement apparents (évacuation de l'eau).

Neige glacée et mouillée (pluie) : mettre un peu de klister argent. En cas de neige très mouillée, ne pas farter les 3 derniers cm. de la chambre à fart (qui seront recouverts progressivement, afin que le fart de retenue ne déborde pas sur la zone de glisse).

  

KLISTER + FART


Pour réduire le givrage (conditions 0°, neiges changeantes ...), le klister (qui agit alors comme un coussin) peut être recouvert d'un fart.

Klister refroidi (souvent du violet) / Ski à l'extérieur pour l'adapter à la température / 3 couches minces de fart (légèrement plus dur (froid) que ce qu'indique la température de la neige) appliquées et poncées soigneusement sans trop de pression.

 

DEFARTAGE


Klister : imbiber la zone de défarteur et attendre 4' à 5' avant de passer un racloir puis le chiffon. Fart : paraffine à défarter.

A faire avant chaque compétition ou après une série d’entraînement lorsque les conditions changent.

Attention au transport des skis avec du klister (housse réservée, papier placé sur la zone de retenue, skis attachés …).

 

 

07/03/13

 

Retour à l'accueil